ACCUEIL
BLOGUE
LES FONDATEURS
HISTORIQUE
NOUS JOINDRE
PROGRAMME D'ENTRAINEMENT
SAVIEZ-VOUS QUE

Conseil #4
Avant d'acheter une chaussure de course informez vous: Êtes-vous pronoteur, supinateur ou neutre?

Voir tous nos conseils »
NOS PARTENAIRES

 

Voir tous nos partenaires »
NOUVELLE
22 oct. 2010
Un Rouynorandien s'illustre à Berlin
Voici un texte de Piel Côté qu'on pouvait lire dans la frontière du 22 octobre 2010.

Un Rouynorandien s’illustre à Berlin: 30e / 40 000

Piel Côté Actualités sportives - Publié le 18 octobre 2010 à 14:33

Christian Mercier, un Rouynorandien d’origine, a fait écarquiller bien des yeux le 26 septembre, lors du marathon de Berlin avec une 30e place, sur 40 000 coureurs.

Il a franchi la distance en 2 heures 24 minutes et 52 secondes. «C’est toute une chance de participer à l’un de ces cinq marathons majeures, a affirmé Christian Mercier, qui demeure aujourd’hui à Québec. «C’était quelque chose à voir, la population participe beaucoup à l’évènement et il y a pas mal de monde aux abords du parcours», s’est exclamé le coureur.

Selon M. Mercier sa préparation est responsable de cette bonne performance. Il a d’ailleurs brisé son propre record de près de six minutes. «Cette course clôture bien la saison», a admis celui qui est aussi fonctionnaire dans la vie de tous les jours. Il a d’ailleurs battu ses records dans cinq de ses six disciplines: 5 kilomètres sur piste et sur route, de même que le 15 kilomètres, le demi-marathon et le marathon.

Un entraînement rigoureux

L’ancien hockeyeur des Citadelles avoue avoir délaissé quelque peu les autres sports pour se consacrer à la course à pied. «Depuis trois ans, je cours douze mois par an et je peux parcourir jusqu’à 160 kilomètres par semaine», a-t-il laissé entendre.

Comme il le mentionne lui-même, lorsqu’il joue une partie de hockey social, disons que la récupération se fait plutôt bien.

Cette performance devrait le laisser aux alentours du 10e rang lorsque la saison se terminera. Présentement, avec son temps de deux heures 24 minutes et 52 secondes, il tient le 7e rang de tous les marathoniens au Canada. Il faut aussi rappeler que la moyenne de ceux qui accomplissent les 42 kilomètres est de quatre heure quinze, ce qui ajoute du poids à son exploit.

Malgré son entraînement spartiate, il est demeuré loin derrière le gagnant, le Kenyan Patrick Makau qui a terminé l’épreuve en deux heures cinq minutes et huit secondes.

Son voyage à Berlin lui a tout de même coûté la bagatelle de 3500 $, mais dans son cas il s’agit d’une passion à l’état pure, qui lui apporte aujourd’hui beaucoup de reconnaissance.