ACCUEIL
BLOGUE
LES FONDATEURS
HISTORIQUE
NOUS JOINDRE
PROGRAMME D'ENTRAINEMENT
SAVIEZ-VOUS QUE

Conseil #6
Visitez régulière le site internet defiiamgold.org pour tout savoir sur la course en Abitibi-Témiscamingue

Voir tous nos conseils »
NOS PARTENAIRES

 

Voir tous nos partenaires »
BLOGUE - AJOUTER UN COMMENTAIRE


Prénom :  
Nom :  
Courriel :    
Commentaire :
   
 
 
 
 
   
Validation :

15/05/2013 21:03:00
Et maintenant quoi?
Mon blogue cette semaine va porter sur le APRÈS… Et oui! Je vous ai déjà entretenu sur l’importance d’avoir un objectif d’entraînement, sur la façon de planifier son programme d’entraînement pour réaliser cet objectif, sur l’importance du « taper » pré-course, etc.
 
Maintenant, je veux vous parler de ce qu’il y a après la course.  En effet, on se prépare depuis plusieurs semaines, les plans d’entraînement marathon durent de 16 à 20 semaines en général, ceux de demi-marathon, 12 à 16 semaines et pour un 10km, il faut compter de 8 à 12 semaines pour se préparer adéquatement.  Or, durant toutes ces semaines où on se fait un devoir de suivre à la lettre notre programme, on vise le jour J, où on pourra enfin vivre notre événement à 100%.  Donc, peut importe la distance de votre compétition ou votre participation au Défi117, vous avez une destination en vue…
 


Mais, à partir du lendemain on fait quoi?  Évidemment, peu de programmes d’entraînement parlent du après… Les athlètes suivis à l’année par un entraîneur ont des consignes post-compétition et des entraînements de transition entre deux phases de compétition, mais le commun des mortels fait quoi?
 
Chronologiquement, on commence par le lendemain, où il est impératif de bouger! Il faut absolument faire une activité physique de faible intensité… Et oui! Même les marathoniens sévèrement endoloris par les courbatures! Donc, plus on est « racké », plus on choisira une activité à faible ou zéro impact : natation, vélo, patin, elliptique, marche.  Pour les moins amochés, une course très légère pourrait faire l’affaire.  Ma recommandation est de faire une activité de transfert, tel que le vélo, surtout pour les marathoniens et les demi-marathoniens.  Après un 5km ou un 10km, il est concevable de faire une course de récupération le lendemain sans trop de problème.
 
Ensuite, durant le reste de la semaine, il sera le temps de vous reposer en ne reprenant que graduellement et partiellement votre course en rapport avec le volume et les intensités que vous atteigniez avant votre compétition.  Durant la deuxième semaine, il sera alors le temps de se remettre davantage dans notre routine en continuant à ajouter des km à nos sorties, mais toujours en gardant l’intensité de faible à modérée.  À noter que certains entraîneurs recommandent une pause complète de la course de 2 semaines après un marathon!
 
Il sera également important de se servir des premiers jours suivant notre événement pour faire le bilan de notre course.  Comment s’est-elle déroulée? Qu’est-ce qui a bien fonctionné et qu’est-ce qui aurait pu mieux aller?  Quelles leçons en tirez-vous?


 
Mes expériences personnelles de coureur et d’entraîneur me font vous mettre en garde devant une très répandue baisse de motivation post-événement!  Si vous ne poursuivez plus de but précis, il se peut que vous vous retrouviez devant une baisse de régime, pas seulement due à votre fatigue physique,  mais aussi à votre entraînement en manque de finalité.  Donc, il pourra être utile de vous planifier un nouvel objectif : Nouvelle distance, amélioration de votre meilleure marque personnelle sur une distance, rebondir sur une autre course si votre course s’est mal déroulée ou si vous avez été déçu par votre performance, autre type de compétition (cross-country, Spartan Race, etc.)…
 
Bref, l’idéal est de vous remettre une nouvelle date au calendrier et de recommencer à faire votre planification en vue de ce nouveau rendez-vous avec vous-même!  Car, avouons-le, peu d’entre-nous ont une motivation intrinsèque infaillible, de sorte que leurs entraînements s’enchainent naturellement et régulièrement.  La majorité des coureurs ont besoin de suivre un plan défini vers une destination connue.  Sur ce, bonne course et merci de votre confiance!
 
Coach Chris!
 

27 mai 2013
Commentaire de : Marie-pier Pronovost
Sincèrement merci pour ce blogue! Je reviens tout juste du demi-marathon d'Ottawa , les muscles endoloris ! Je relaxais sur le patio en me demandant justement à quand la prochaine course, le prochain défi !? Merci pour ces conseils et bonne chance pour Vendredi :)